Creuser sa tombe ou la loi du pimousse acidulé

Avec un peu de retard, voici enfin mon ptit article sur Creuser sa tombe, Chasseuse de la nuit tome4!

Vous voulez mes impressions à chaud? Waouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu!! J’ai voulu vous éviter le « OMG OMG OMG C’est de la bombe Atomique » mais mes doights sur mon clavier sont animés d’une volonté propre lorsqu’il s’agit de Cat! Je vais néanmoins essayer d’écrire quelque chose de plus contructif qu’un cri de pré ado en rut.

dfaeg-1024x640---CopiePlusieurs choses m’ont plu dans le livre et l’ont fait rentrer directement dans mon top 5 des lectures du début d’année.

Son côté guide touristique par exemple! On aurait pas pu trouver meilleure publicité pour le vieux continent 🙂 Bavière, france, Transylvanie, Moldavie..on se seraient crus embarqués à bord de air europa mais le dépaysement est garanti! Jeaniene Frost nous a fait quitter les lieux communs pour partir à la rencontre du continent qui a donné naissance au mythe du vampire et des créatures de la nuit. Les elfes de la forêt Noire, Dracula dans sa profonde Roumanie… c’était comme un hommage au fondement des légendes féériques. 

 

En outre (hé oui un bac L ça ne s’oublie pas!) ces voyages à répétition nous ont permis d’en découvrir plus sur les personnages secondaires! Ca à été un réel plaisir de découvrir la demeure de Vlad (oulala), d’avoir un apperçu de son caractère de feu et sur son amitié profonde (quoique étrange) pour Cat! Idem pour Spade, Denise et Mancheres, nul doute que Jeaniene nous préparait ainsi à la lecture des spin off de Night Huntress (cf:  Dans la tombe de Cat…).

DestinatedMais Vlad et ses copains n’ont pas été les seuls à se révéler! Bah didonc Crispin! Il m’a étonné tout au long du bouqin. J’ai eu l’impression que son personnage a pris de l’ampleur, s’est étoffé et a même volé la vedette à son chaton! La scène de rupture m’a laissé sans voix et la fin.. pfffiou je n’ai jamais autant transpiré en lisant un livre! 

Et pas que! Des pleurs, du rire, des pleurs et encore des pleurs! Je pensais qu’avec la « mort » de Crispin dans Froid comme une tombe j’avais usé mon quota de larmes, hé bien j’avais tort! Et ce stress dans le dernier chapitre! Cardiaques s’abstenir!

 

Au final, Creuser sa tombe m’a fait passer par tous les stades de l’émotion humaine: l’attente, le désespoir, la fureur, l’hilarité, l’hystérie, l’allégresse. Lire ce tome 4 c’est un peu comme s’enfiler un sachet entier de couilles de mamouth (ok, désolée pour le conflit générationnel), un sachet de pimousses acidulés! Une explosion d’émotions, un plaisir à chaque pages! Merci pour tout Jeaniene Frost, c’est grâce à ça qu’on se sent vivants!

xoxo Tito

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s