Scène coupée: Cat annonce à son équipe qu’elle est fiancée…

Un silence de mort s’installa. Puis, Don s’éclaircit la gorge, Juan joua nerveusement avec ses pieds, Tate étouffa une injure et Dave fut finalement le premier à parler. 

– Félicitations!

– Putain Dave, à l’instant même où il t’a transformé, tu as pris son parti!, cracha Tate. Qu’il fasse ses petits tours de passe pase vampiriques avant, c’était une chose. Putain, si ça pouvait dissuader les autres d’approcher Cat alors c’était cool. Mais là c’est différent. Ca va la rendre différente. N’es-tu pas, ne serait-ce qu’un chouilla préoccupé par son bien-être? Et merde Cat, est-ce que ta mère est au courant?

 

fan artPourquoi ça ne m’étonne pas? pensais-je.

-Oui, ma mère sait. Nous l’avons appelée hier…elle a pleuré. Elle en eu la gorge serrée mais trouva quand même le moyen, entre ses sanglots, de blasphémer par intermittence.

 Bones sourit à ce souvenir. Fils de pute rancunier!

Dave répondit à cette accusation:

-Je me préoccupe de son bien-être autant que toi Tate. Et ce n’est pas parce qu’il m’a engendré que je suis de son côté. Allez mec, ouvre les yeux! Elle l’aime et si tu n’étais pas à ce point plein de préjugés, tu verrais qu’il vénère le sol qu’elle foule. 

-T’as raison mon pote, répondit Bones .

Don leva un sourcil avant de croiser ses mains devant lui. 

-Es-tu sure de toi Cat? Pourquoi tant de hâte? On ne peut pas dire que vous manquez de temps!

Je levai les yeux au ciel. Ils étaient aussi joyeux qu’un voyage à la morgue. Denise, elle au moins, avait été exitée pour moi. Elle en avait hurlé de joie et on s’était donné rendez vous plus tard pour organiser le mariage.

 

-Don, et cela vaut pour tous les autres, je n’ai qu’une seule chose à dire: Oui, je suis sure. Maintenant, j’ai plutôt intérêt à entendre des « félicitations et des « meilleurs voeux » de votre part à tous où je vais être sérieusement énervée!

-Je vous souhaite d’être heureux jusqu’à la fin des temps, Cat, persifla  Tate avec sarcasme.

– Ma grattitude éternelle, dans ce cas, répliqua Bone sur le même ton.

-Beaucoup de bonheur, querida. Bones, dit Juan plus sincèrement.

-Capitaine, ajouta Cooper en ouvrant la bouche pour la première fois. Bones, longue vie et amour à vous deux.

Ses voeux étaient plus recherchés par rapport à ce à quoi je m’attendais de la part d’un Cooper d’habitude si réservé. Je ne rebondis pas sur le mot « vie » car je ne pensais pas qu’il avait voulu être insultant.

-Merci Cooper, c’est le but.

Je fixai mon oncle qui n’avait pas encore dit un mot. Don nous regarda avec insistace, ses yeux faisant la navette entre Bones et moi avant de se lever et de tendre sa main vers nous.

Sans-titre-1Bienvenu dans la famille. Il faut dire que vous héritez d’un sacré clan! Un beau-père meurtrier, un oncle traitre et complotteur.. Et, la chose la plus terrifiante de toutes, une belle -mère pleine de ressentiment qui fera de son mieux pour faire de votre vie un enfer sur terre. Vous devez l’aimer plus que Dave ne le pense..

Bones rigola puis serra la main de Don.

Les dangers sont grands en effet, mais elle en vaut la peine. Ne vous inquiétez pas mon vieux. Je l’aime plus que ce que Dave pourrait jamais imaginer.

Don jeta un coup d’oeil à ma nouvelle bague. « Puis-je? », demanda-t-il.

Je lui présentai ma main et éttirai les doigts en avant pour qu’il la voie mieux. Il la mit à la lumière puis plissa le front tant et si bien que ses deux sourcils se rejoignirent. Il me relâcha finalement et fit une moue bizarre.

 

-Eh bien ça, c’est de la bague! Elle me rappelle à quel point j’en sais peu sur vous Bones. Et bien sur, elle la portera tous les jours?

Il haussa les épaules. 

-C’est sa bague de fiançailles, pourquoi est-ce qu’elle ne la porterai pas?

-Laissez-moi voir ça!-

Tate fit quelques pas et pris ma main.

-Quel genre de type achète un ruby pour une bague de fiançailles?

-C’est un diamant, dit  Don tranquilement.

J’étais surprise de l’enttendre. Tate aussi. Il relâcha ma main. –

Qu’est-ce que t’as fait tête de mort, t’as pillé la tombe d’un pharaon?

Bones souria sans toute fois trouver ça drôle. 

-Non mon pote, je ne l’ai pas volé. Ce bijoux était ma récompense pour avoir assassiné un roi après qu’il ai tué le fils d’un de ses rivaux. Tu pourrais appeller ça une pierre de sang. Si un diamant pouvait saigner, ça donnerait surement ce résultat. 

-T’es un putain de conte de fée sur pattes toi!, dit Tate dans un souffle. 

 

Je pris la parole pour étouffer dans l’oeuf le moment désagréable qui allait suivre la délaration de Tate.

-On, euh, on va organiser un mariage traditionnel. En quelques sortes. -J’eu presque envie de rire en pensant que « traditionnel » était bien la dernier adjectif qui pourrait qualifier notre mariage!- En fait, il y aura une cérémonie, une récpetion..ce genre de choses. Vous êtes bien sur tous invités et j’aimerai que vous veniez tous, mais laissez-moi vous dire quelque chose: si vous ne pouvez pas rester tranquiles, restez chez vous! Je veux un jour de paix sans toutes les chamailleries, les ronchonnements, les railleries, la jalousie et toutes ces conneries qui sont d’habitude notre quotidien. Il y aura bien lus d’amis de Bones que de miens et je vous assure que très peu seront humains. Si vous ne pouvez pas le supporter, ne venez pas!

 

Mon Dieu, pourquoi est-ce que je pouvais pas imprimer ça sur les faire part? Peut être que ce mariage traditionnel n’étais pas une si bonne idée…

-Est-ce qu’on devra les laisser nous morde et nous suspendre dans des cages aussi?, dit Tate d’un air impassible, en faisant référence à la dernière fête ou ils avaient été chez Ian.

Bones laissa échapper un grognement et hurla de rire.

-Ce genre de traitement est réservé à Justina.

Je lui donnai un violent coup de coude dans les côtes. –

C’est ça, vous êtes super drôles! Non, les raclées je m’en charge moi même!

Un par un, ils accèptèrent tous le marché. J’étais soulagée et c’est à ce moment seulement que je me rendis compte à quel point je voulais incèrement qu’ils soient tous présents.

-Bien, maintenant, j’ai encore quelque chose à demander à Don.

 

 C‘était la partie la plus dure. Je m’éclaircis la gorge.

– Ceci n’est pas une obligation et vous avez le droit de ne pas accpeter. Je me mets à votre place… merde… je comprendrais si vous disiez non. -Bon, ceci étant dit, je lui fis ma demande.- Je n’ai plus de famille à part ma mère, mon enfoiré de père et vous. Alors, je me demandais; puisqu’on essaie de se la jouer traditionnel, euh… est-ce que vous voudriez me conduire jusqu’à l’autel?,laissais-je finalement échapper.

Je m’étais attendue à tous sauf à ça. Son corps entier se figea, un de ses sourcil toujours relevé.

-Vous n’êtes pas obligé, répétais-je, déçue par sa réaction. Je me disais juste que…

-Oui.

Il pronnonça ce mot très bas et ce fut à mon tour d’être surprise par l’étincelle que je perçus dans ses yeux, avant qu’il fasse pivoter sa chaise pour faire face au mur devant lui.

Dave toussa. 

-Euh, les mecs, allons voir ce qui se passe en bas. Je crois que Bélinda vient juste de casser la jambe de quelqu’un..

-Ton ouïe porte di loin?, demanda Juan.

Dave l’attrapa par le col de la chemise et le poussa dehors. Tate et Cooper partirent d’eux mêmes.

-Peut être que vous n’êtes pas un salopard après tout ,dit tranquilement Bones quant le dernier d’entre eux fut parti.

 

74307_161286930572496_100000735699086_361667_7649781_n---CoDon se retourna. Il avait repris de l’emprise sur lui même mais arborait toujours une émotion que je n’avais jamais vue avant.

-Je n’ai pas l’avantage que votre age vous confère, déclara-t-il à Bones. Et j’ai appris dans ma courte vie que la cruauté peut réussir là ou la confiance a échoué. Où la fraternité à échoué. Où tout le reste à échoué…. C’est une leçon dure  à apprendre et encore plus dure à désapprendre. Je ne vous fait pas confiance Bones, mais je pense…- il fit une pause et cligna des yeux deux fois avant de me regarder-.. je pense que un jour, je pourrai bien apprendre à vous faire confiance. C’est plus que je n’aurai jamais imaginé avoir.

Il tourna une nouvelle fois sa chaise et sa voix trembla un peu lorsqu’il dit: « Veuillez m’excuser, je crois que j’ai une poussière dans l’oeil… »

Bones m’escorta jusqu’à mon bureau car je gardais la tête baissée. Il semblait que moi aussi, j’avais quelque chose dans les yeux.

Traduction par Tito (texte original link)

Publicités

Une réflexion sur “Scène coupée: Cat annonce à son équipe qu’elle est fiancée…

  1. Pingback: Cat et Bones sont de retour! | chapitre32

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s