Réunis dans la tombe: Criscat en action SPOILER

Coucou les ptits loups!

L’attente pour Réunis dans la tombe est bientôt terminée!

Dans un mois, nous aurons la suite des aventures de Criscat!

Pour vous faire patienter, je vous ai traduit une petite scène du chapitre 20. Ne la lisez pas si vous ne voulez pas être spoilé et si vous préférez attendre la traduction de Milady! Pour tous les autres, bonne lecture! Attention, contenu explicite!

 advisory

« Grimpes sur le lit », dis-je en arrachant mes lèvres aux siennes.

Il me porta là bas, semant le long de mon cou, des baisers qui me donnèrent le vertige, mais je résistai quand il essaya de m’allonger sur le matelas.

« Seulement toi », soufflai-je en me libérant de ses bras.

Il lança un regard lourd de sous entendus à l’épaisse bosse sous son pantalon avant de tourner les yeux vers moi.

« Tu ne transforme pas en allumeuse, rassure moi? »

 

AWfbXNJCQAAkQs3 Je sentis mes dents se presser contre ma langue, deux rappels pointus de la chaleur qui montait en moi. Mais je refoulai mon désir? Et bon sang que c’était dur, avec Bones, appuyé sur ses coudes, ses jambes nonchalamment écartées dans une posture invitant à la débauche ; sa chemise noire déboutonnée révélant un « v » de chair cristalline, qui formait un contraste extravagant avec le tissu d’ébène? Je le fixai pendant une minute, laissant sa beauté remplir mes yeux.

« Les anges aimeraient être aussi beaux que toi », dis-je avec conviction.

«  Je suis loin d’être angélique, mais merci pour le compliment ».

Ses mots étaient légers, mais pas son expression. Elle était intense, ses yeux prenant la couleur de l’émeraude et cette bosse entre ses jambes envoyant des salves de désir à travers moi. Si je continuai de le regarder-et laissai mon esprit s’attarder sur le fait qu’il était un meilleur coup que ce dont il avait l’air- je m’allongerai bientôt sur lui et perdrai la raison au milieu de l’extase provoqué par sa chair fusionnant avec la mienne.

165351_123913801011435_100001784478373_138122_1123-copie-1Mais là, tout de suite, j’avais un plan, et il n’impliquait pas le fait de lui sauter dessus. Nous avions eu notre lot de stress, de danger et de violence dernièrement, et ce n’était rien comparé à ce qui nous attendait. Le cadre ne se prêtait donc guère à la romance, mais je m’en moquais.

Bien sur, on aurait pu s’asseoir et discuter encore une fois de notre plan de bataille, ou nous noyer dans des recommandations à la prudence, mais si j’avais appris quelque chose ces dernières années, c’était de profiter des moments de bonheur quant ils venaient? Ou de les provoquer moi-même si les conditions n’étaient pas assez propices pour m’en apporter.

« Après demain, on ne se reverra pas pendant un bout de temps, répliquai-je d’une voix basse et rauque. Alors je veux m’assurer que tu ai de quoi te souvenir de moi. »

(?)

« Ferme tes yeux!, lui dis-je -ce qu’il fit- et garde-les fermés jusqu’à ce que je te dise le contraire. »

J’exerçai une douce pression sur sa paupière pour accentuer ce dernier point.
Il avait toujours ce petit sourire en coin quant il me répondit:

« Et tu veux aussi que je t’appelle Maîtresse? Tu pourrais toujours me punir si j’oublie et que j’ose m’adresser à toi en disant « chaton »… »

Trad par Tito

xoxo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s