Up from the grave, la fin d’une époque

Waou!! On y est, la dernière chronique d’un tome des aventures de Cat et Bones! Pour vous mettre dans l’ambiance, sachez que j’ai utilisé toute ma réserve de mouchoirs  » doolys », premier prix carrefour, pour l’écrire, et que je sais … Lire la suite

I need Testosterone #3

Coucou les loulous! 

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais des fois, et surtout par ce temps radieux de mois de Novembre, j’aime aller prendre l’air et sortir le nez de mes bouquins…( ce qui revient à dire, qu’il faut aussi que je m’occupe de ma vie sociale XD) Combinez à ça l’absence de Vlad et de Bones, et vous me retrouvez en manque de héros sexy à  croquer des yeux! Pour remédier à ça, j’ai décidé de partir à la chasse à la testostérone au cinéma! Et ces temps-cis, les beaux mâles ne manquent pas. George Clooney,  Chris Hemsworth…il y a de quoi se rincer les yeux! 

We’re up all night to get Loki

.

TOM Cette semaine, j’ai décidé d’aller dans les salles obscures pour voir Thor, the Dark World… Mais enfin, à qui j’essaie de faire croire ça? J’y suis allée pour voir Loki the dark World! Je ne suis pas une grande fan du grand blond nordique, mais je dois avouer que Tom Hiddleston ( Loki) fait remonter mes plus bas instincts à la surface dès que je le vois à l’écran. Dans ce deuxième volet, Loki est emprisonné dans une prison assgardienne après avoir tenté de dominer le monde dans les avengers. Son frère vient lui demander de l’aide pour venger la mort de leur mère, assassinée par les elfes noirs. Et here we go baby! Thor 2, c’est à nouveau un Loki show qui nous régale de répliques et de scènes croustillantes, notament celle où il se transforme en Captain America, cultissime! 

Le film en lui même est plutôt bof, Nathalie Portman peut raconter à qui elle veut dans ses interview qu’elle est le cerveau et Thor les muscles, elle ne nous a toujours pas ébloui par son intelligence, mais elle se cantonne dans le rôle de la demoiselle en détresse qui ne sert à rien à part faire des mimiques qui rendraient folle de jalousie Kristen Stewart. Côté scénario, j’aurai quand même apprécié autre chose que les sempiternels vilains méchants qui essaient de détruire le monde, même si j’ai été surprise que la fin du monde se passe en Angleterre et non aux USA, point de mire des attaques aliens dans tous les films du genre.

Mention spéciale à mon chouchou, Idris Elba ( Heimdall) qui fait enfin tomber le casque! Je vous avouerai que j’ai sauté sur mon siège en le voyant woohoo!! Enfin bref, Thor 2 reste un bon divertissement, surtout si on est fan de supers héros. Restez bien calés sur vos sièges jusqu’à la fin du générique car il y a non pas une, mais deux scènes supplémentaires 🙂

thor

thor2

xoxo Tito

Alex Fuentes: gangster en carton au pays des bisounours

Cet été, je me suis engagée dans un chantier un peu galère: vider ma PAL. Ca faisait tellement longtemps que je repoussais et repoussais encore cette tâche, que je me suis retrouvée avec des bouquins datant de 2011 entre les mains,  et parmi eux: irrésistible alchimie de Simone Elkeles. C’est une histoire que j’ai beaucoup aimé et ce, malgré des ptits trucs par-ci, par-là qui m’ont fait grincer des dents. Voici donc mon avis sur ce livre auquel j’ai tout de même mis 4 étoiles.. Surtout gardez bien ça en mémoire 🙂 

.

bsnrsJe voulais la guerre des gangs, je me suis retrouvée avec High school musical.

.

Alex Fuentes est un jeune homme de 18 ans, en terminale dans un lycée de la banlieue New Yorkaise. Même chose pour Brittany, chef des pom pom girls et en couple avec le capitaine de l’équipe de foot. A priori, nous avons là deux modèles types d’ados américains, sauf que voilà, Brit vit dans les quartiers nords ( donc elle es triche) et Alex lui… bah Alex est Mexicain donc ( lien de cause à effet), c’est une pauvre racaille des quartiers sud et qui n’a pas d’avenir.  Les deux vont apprendre à se découvrir et à s’aimer malgré que tout les sépare.  C’est une histoire que j’ai beaucoup appréciée car elle est mignonne comme tout. Sérieusement, Alex est tellement craquant que j’avais l’impression d’être comme une ados à son premier rendez-vous à chacune de ses apparitions. Il a beaucoup de répartie ( ce qui aide à camoufler son manque de charisme) et Brit quant à elle a des blessures cachées qu’elle apprend à penser au contact d’Alex. C’est un histoire craquante au possible, un west sides story moderne écrit à deux voix, bref, 4 étoiles méritées.

Bon, passons aux choses sérieuses car le livre est sympa uniquement si on accepte de faire l’impasse sur un certain nombre de choses qui puent.

J’ai fermé les yeux sur les nombreux stéréotypes qui suintent du bouquin, le plus gros étant celui-là:  Un fils d’immigrés Mexicains, pauvre, futur chef de gang, camé à ses heures et qui ne pourra être sauvé de sa condition de sauvage sans culture que si la jeune fille blanche vient à son secours. Ca me rappelle quelque chose.. ah oui, la colonisation! 

J’ai fermé les yeux sur l’histoire de la blanche colombe qui va s’encanailler chez les sauvages, j’ai fermé les yeux sur le latino qui a honte de ses origines et qui voudrait être blanc, et j’ai fermé les yeux sur cette horrible impression de revivre l’histoire de Cortes et Malintzin. Pendant toute ma lecture je suis restée à la frontière entre la consternation et le bonheur ( car il faut bien l’avouer c’est remarquablement bien écrit). Je me disais que j’abusais, que c’était une histoire innocente  mais ce sentiment de gros foutage de gueule à la limite du racisme a flotté à la surface de ma conscience et ne m’a pas laissé en paix. 

zac-efron-movie-quiz-result-high-school-musical-300x213Et tout ça, sans parler du massacre au chamallow que Simone Elkeles a réalisé pour parler de la vie au sein des gangs. Ah bah oui, attention au ptit mexicos avec son couteau qui va vous voler votre iphone! ah ah! Et puis quand on a marre d’être un raté à la solde d’un trafiquant de drogue, bah on dénonce son boss à la police et on quitte sa bande sans représailles. C’est tellement plus facile de faire des happy ends! A vrai dire, tout était tellement cucu et peu approfondi que je m’attendais à chaque instant à voir surgir Danny Zuko sur sa moto  ou à voir arriver Troy Bolton qui chanterait  » We’re all in this together » avec ses copains de basket noirs ( bah oui, la diversité et la mixité c’est aussi simple que ça!) . 

Bref, un livre qui a mis mes nerfs à rude épreuve mais qui est vraiment génial à partir du moment qu’on accepte de fermer lesyeux sur une vérité qui dérange.

xoxo Tito 

 

Une île, un trésor.

Il y a des livres qu’on range dans sa bibliothèque une fois qu’on en a finit, d’autres qu’on laisse prendre la poussière sur sa table de chevet et d’autres encore qu’on oublie une fois l’euphorie passée. Et puis il y a Une île.

.

Anna et T.J sont dans un avion. L’avion tombe à l’eau, que reste-t-il?

.

Une fois ma lecture terminée, je suis restée là, dans mon lit, un sourire sur le visage. Je l’ai regardé, ai touché et  analysé la couverture avant de le poser à côté de mon oreiller et de dormir à côté de lui. Oui oui, ce roman fait cet effet là.

Je ne sais pas trop quoi vous dire ou plutôt comment vous le dire, c’était tout simplement beau.
impossible de le lâcher, je voulais retourner sur l’île, revoir Bo et les autres, boire à nouveau un thé glacé sur la véranda de la maison verte. J’en veux encore!

tumblr_inline_mlqadytMmi1qz4rgpL’histoire de T.J et Anna est écrite de leur point de vue ce qui permet vraiment très facilement de nous mettre à leur place. A un certain moment, l’empathie que j’avais pour eux était telle que j’ai pleuré pendant 20 minutes… Mais pas une petite larme par-ci par là hein! Ah non, pas la larmichette laïque qui coule doucement sur la joue! Le bon gros moment d’émotion dégueulasse avec bouche tordue, hoquets, ruisseau qui coule des yeux et morve incluse! Tout le pack office je vous dit!

Le récit super fluide écrit à la première personne permet aussi de ne rien louper aux états d’âmes de nos deux héros ainsi que les petits détails de leur nouvelle vie quotidienne sur l’île déserte sur laquelle ils ont échoué. Des règles à la courante, des érections matinales à la puanteur, le tout est amené avec humour et simplicité. Bon, de toute façon, leur vie ce n’était pas vraiment les Robinsons, mais plutôt Koh Lanta. Quelques petits détails m’ont fait tiquer, mais la beauté du récit l’emporte sur les incohérences. 

ileLà ou j’ai été vraiment surprise, c’est sur leur retour à la réalité et à la civilisation. Je ne pensais pas que ça prendrait une telle part du roman et j’avais peur que la magie de l’île ne disparaisse. Vraiment j’ai eu des piques de stress, j’avais mal pour eux, j’étais dans cet état où je voulais arrêter ma lecture de peur que la fin ne me plaise pas. Mais tout est juste trop beau, trop bien pensé, trop bien écrit. Faîtes-moi confiance, vous allez adorer!

Voila. Si je pouvais mettre 6 étoiles au livre je l’aurait fait et j’aurai inventé une nouvelle catégorie sur goodreads appelée  » MUST READ DE LA MORT QUI TUE ». C’est plus qu’un coup de coeur, c’est un roman qui rentre dans mon top 10! D’ailleurs, un grand merci à Sofia d’avoir éveillé mon intérêt pour ce bouquin.

Si je n’avais qu’in mot à dire pour conclure, c’est Filez! Droit sur Amazon, à la fnac, que sais-je. Mais ne passez pas à côté de votre futur livre préféré 🙂

Ps: FUCK LES DAUPHINS! 
Pss: avis aux vrais insulaires: le fruit à pain qui se pêle… nan mais je rêve!