Scène exclusive de Bound by flames: la colère de Vlad

Coucou mes chatons! J’ai enfin eu un peu de temps pour vous traduire un extrait inédit de Bound by Flames, le troisième et dernier tome de la saga sur Vlad! Pour resituer l’action, Vlad organise chez lui un bal masqué … Lire la suite

Scène exclusive de Up from the grave: Tate a disparu

Coucou mes chatons 😉 

Voici une scène inédite de Chasseuse de la nuit tome 7: Up from the grave et traduite par mes soins. Il s’agit d’un extrait que l’on peut trouver à la fin de Twice Tempted, Prince des Ténèbres tome 2. Il n’y a aucun spoilers, vous pouvez le lire sans crainte XD. Dans la scène d’avant, Don rend visite à Catherine pour lui dire que tous les membres de son équipe sont portés disparus.

Enjoy ^^ 

Helsing, mon chat, sauta de mes genoux à l’instant même où l’air se chargea de courants invisibles. Un flot d’émotions- qui n’étaient pas les miennes mais qui étaient tout aussi familières- vinrent s’enrouler autour de moi. Quelques instants plus tard, j’entendis le craquement singulier de la neige sous des pneus. Le temps que la porte de la voiture se referme, Helsing était à la porte, sa queue noire se balançant par anticipation.

Je restai à ma place. Un chat faisant les cent pas devant la porte c’était bien assez merci ! Entrainant avec lui une bourrasque d’air froid, mon mari rentra à la maison. Bones était recouvert de neige et on aurait dit qu’on l’avait saupoudré avec du sucre glace. Il tapa du pied pour déloger la neige de ses chaussures et mon chat fit un bon en arrière en sifflant.

«  Apparemment, il pense que tu devrais d’abord le caresser  et te préoccuper de la neige ensuite. », dis-je.

bonesDes yeux si sombres qu’ils en étaient presque noirs rencontrèrent les miens. Une fois que son regard se fut accroché au mien, mon hilarité se transforma en appétit primaire. Les joues de Bones étaient rouges et cette couleur accentuait la perfection de sa peau, de ses traits ciselés et sa bouche si sensuellement pleine. Il enleva ensuite son manteau révélant une chemise couleur indigo qui moulait ses muscles et qui les faisait ressortir. Un jeans noir était ajusté…là où il fallait et mettait en valeur ses cuisses musclées et son ventre plat ainsi que ses fesses qui étaient une véritable œuvre d’art. Le temps que mes yeux remontent au niveau de son visage, son léger sourire s’était changé en une expression que je connaissais bien. D’autres sensations s’immiscèrent à l’intérieur de moi tandis que son odeur, un riche mélange d’épices, de musc et de sucre brûlé remplissait la pièce.

«  Est-ce que je t’ai manqué chaton ? »

Je ne sais pas comment il avait réussi à faire paraître sa question si indécente. J’aurai aimé dire que c’était à cause de son accent anglais, mais ses meilleurs amis étaient eux aussi Anglais et leur voix n’avait jamais transformé mes jambes en gelée.

« Oui », répondis-je-je en me levant et en me dirigeant vers lui.

Il me fixait et ne bougea pas d’un pouce lorsque je nouai lentement mes mains autour de son cou. Je dus rester sur la pointe des pieds pour ce faire, mais ça ne me dérangeai pas. Au contraire, cela nous rapprochait et la sensation que j’éprouvais à sentir son corps dur contre le mien était presque aussi enivrante que les vagues de désir qui me parcouraient de part en part… J’aimais le fait de pouvoir sentir ses émotions comme si c’étaient les miennes. Si j’avais su que c’était un des avantages de ma transformation en vampires par Bones, j’aurai mis à jour mon statut d’hybride des années auparavant.

Il inclina la tête, mais avant que ses lèvres ne touchent les miennes, je me détournai.

«  Pas avant que tu m’aies dit que moi aussi je t’ai manqué » le taquinai-je.

gifPour toute réponse il me souleva dans ses bras, sa poigne mettant fin bien facilement au semblant de lutte que j’avais initié. Du cuir doux entra en contact avec mon dos comme il m’allongeait sur le canapé m’emprisonnant avec son corps. Je n’avais aucune envie de m’échapper. Ses mains entourèrent mon visage, me tenant de manière possessive tandis que ses iris prirent la couleur de l’émeraude  et que des crocs s’allongeaient.

Mes propres crocs sortirent en réponse, se pressant contre mes lèvres que j’avais entrouvertes en anticipation. Il pencha la tête mais il ne fit qu’effleurer ma bouche de la sienne d’une brève caresse avant de rire :

« Si tu veux jouer, on va jouer Chaton. »

Je commençais à me débattre pour de vrai ce qui ne fit que le faire rire plus fort. Le  nombre de vampires que j’avais tué m’avait donné le surnom de Faucheuse rousse dans l’outre monde, mais même bien avant que Bones n’ai de nouveaux pouvoirs, je n’avais jamais été capable d’avoir le dessus sur lui. Tout ce que je réussis à faire c’est de me frotter un peu plus contre lui de la manière la plus érotique qui soit,  ce pourquoi je m’appliquais à le faire.

La fermeture éclair de mon sweat descendit toute seule, sans que ses mains ne quittent mon visage- mes vêtements faisaient souvent les frais de ses essaie en télékinésie-puis, le fermoir avant  de mon soutien-gorge sauta, dénudant une bonne partie de ma poitrine. Son rire se changea en un grognement qui fit se dresser mes tétons et me fit frissonner de la tête aux pieds. Mais quand les boutons de sa chemise violette sautèrent, leur couleur me fit penser aux yeux de Tate et à la nouvelle que je devais lui annoncer.

« Il se passe quelque chose » dis-je en haletant.

Ses dents blanches m’éblouirent un instant puis il fit descendre sa bouche sur ma poitrine. «  C’est le cas de le dire oui… »

Une partie de moi souhaitait que je puisse remettre cette discussion à plus tard, mais l’inquiétude que j’avais pour mes amis écarta bien vite ce sentiment. Je me donnais une gifle mentale et attrapai à pleines mains les boucles brunes de Bones pour redresser sa tête.

« Je suis sérieuse. Don est venu et m’a donné certaines informations potentiellement inquiétantes ».

Il prit un moment pour assimiler cette information puis fronça les sourcils : «  Après tout ce temps, il t’a finalement révélé ce qu’il nous cache à propos de Madigan ? »

«  Non, il ne  l’a pas fait, dis-je en secouant la tête pour de vrai cette fois. Il voulait me mettre au courant que Tate et les autres ne sont pas rentrés chez eux depuis plus de 3 semaines. J’ai essayé de les joindre par téléphone mais ne suis tombée que sur leur répondeur. En fait, ça a détourné mon attention de Don et de son passé avec Madigan. »

Bones grogna, ce qui envoya un peu d’air dans la vallée sensible entre mes seins. «  Cet emmerdeur savait très bien ce qu’il faisait. Je doute que ce soit un accident et qu’il soit venu comme par hasard au moment où je n’étais pas à la maison. »

Maintenant que je n’étais plus aveuglée par le fait de savoir si mes amis allaient bien,  je doutais aussi que ce soit un accident. Don avait passé assez de temps chez moi pour savoir que Bones s’absentait quelques heures chaque jour pour se nourrir. Je n’allai pas avec lui puisque mes besoins nutritionnels étaient tout autres. Je le maudis en silence.  Savoir si mes amis allaient bien était d’une importance capitale, savoir ce que Don savait sur Madigan l’était tout autant. Ce devait être un secret monumental pour que mon oncle me le dissimule même s’il en résultait que l’on ne se parlait pas depuis des mois. Après tout, je n’étais pas seulement la seule famille qui lui restait, mais en tant que vampire, j’étais aussi l’une des seules personnes qui pouvait le voir dans sa nouvelle forme de fantôme.

« On s’occupera de mon oncle plus tard » dis-je en poussant Bones à regret. « Notre priorité pour l’instant est de  trouver un moyen de joindre mes anciens co-équipiers, un moyen qui n’implique pas de nous retrouver dans un prison pour vampires à la fin. »

Chasseuse de la nuit tome 7: Up from the grave, sortie le 28 Janvier 2014 aux USA.

Traduction par Tito

Scène exclusive de Once Burned :La vision de Leila

 ????Coucou les ptits loups! Voici comme promis la traduction d’un nouvel extrait de Once Burned, le premier tome du  spin off sur Vlad!

advisoryJe vous préviens que cette trad contient une scène assez  hot, suceptible de heurter la sensibilité des plus jeunes. Alors lisez là à vos risques et périls!

 

 

Petit récap : Leila peut envoyer des décharges électriques et apprendre les secrets des gens qu’elle touche juste avec ses mains. Il arrive parfois que ce don lui montre d’horribles images du passé ou encore, du futur, qu’elle soit prête à le voir? ou non ! Plus d’infos ici:  Vlad, Prince de la Nuit!

Vlad s’immobilisa alors qu’il n’était qu’à quelques centimètres de moi, m’emprisonnant toujours dans son regard sauvage et cuivré. Puis, il tendit sa main.

-« Ma bague . »

Je la plaçai dans sa paume, oubliant de d’abord la mettre dans ma main gauche avant de le toucher. A ce contact, un courant électrique bourdonna à l’intérieur en lui. Ca c’était à prévoir?Ce que je n’avais pas prévu en revanche, c’est ce qui se passa par la suite.

42091549  Le hall gothique s’évanouit, remplacé par un cocon douillet fait de sombres rideaux verts qui entouraient le lit sur le quel j’étais allongée. Je crispai ma main sur l’épais tissu tandis qu’un grognement quittai mes lèvres, grognement qui devient bientôt un cri provoqué par le plaisir incroyable qui déferlait en moi.

Ma prise sur les rideaux se fit plus forte alors que mon corps entier s’arcboutait; comme je succombai au délice érotique d’un va et viens profond et humide causé par le frottement de sa langue chaude sur ma chair la plus sensible.

« S’il te plaît, haletais-je. »

Vlad releva la tête, ses cheveux de soie noire reposaient contre mes cuisses et ses yeux avaient pris la couleur de l’émeraude.

« Non !, dit-il d’une voix rauque. Encore ! »

Et il abaissa de nouveaux sa bouche.

Le visage de Vlad se rematérialisa devant moi, mais au lieu d’être entourés de tentures vertes, nous étions de retour dans le hall et il me dévisageait en fronçant les sourcils.

-« Je sais que tu as capté une vision de quelque chose quant tu m’as touché?.tes pensées sont devenues silencieuses. Dis moi ce que tu as vu. »

225100_223596514334099_100000512563273_912792_3790547_nMes joues s’enflammèrent. Au même moment, un sentiment d’incrédulité s’empara de moi.

Non … pas moi et… Vlad? pas comme ça !

Il cessa de froncer ses sourcils pour les arquer. Maudit soit son don de lire dans les pensées ! Penses à autre chose !!

Je criai mentalement en évitant de le regarder, mais je pouvais presque sentir ses yeux glisser sur moi, s’attardant sur mes tétons récemment durcis, sur mon c?ur qui battait à tout rompre et probablement aussi sur ces satanées palpitations entre mes jambes.

« Ca ne me surprend pas, dit-il enfin, sa voix rendue plus grave à cause de pensées que je ne voulais pas connaître.

J’ai moi-même prédit que ça allait arriver. »

Trad par Tito. Texte original : link

?